Rechercher
  • grandheron

5 mars 1770 : Massacre de Boston

Mis à jour : mars 4



Depuis l’Angleterre, le roi George III et le Parlement de Westminster gouvernaient à distance les colons américains sans que ces derniers aient leur mot à dire.


Ils leur imposaient entre autres des taxes exagérées d’environ 40 000 livres par an pour financer l’Empire.


Le 5 mars 1770, une empoignade a commencé entre des soldats britanniques qui montaient la garde au port de Boston et des manifestants non armés, après que l’un d’eux se soit écrié:


Aussi puissante que soit la Grande-Bretagne, elle n’a pas le droit d’agir à une distance de mille lieux pour taxer des colons sans leur opinion.

Craignant peut-être de se faire encercler par la foule plus nombreuse qu’eux, des soldats britanniques se sont alors mis à tirer, même s’ils n’en avaient pas reçu l’ordre.


Ils ont fait plusieurs blessés et une demi-douzaine de morts.


Le Massacre de Boston est connu pour être l’un des éléments déclencheurs de la guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique.



Article

©2019 Éditions du Grand Héron.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now