Rechercher
  • grandheron

27 mars 1625 – Décès du roi James I d'Angleterre

Mis à jour : 28 mars 2019

James Stuart est le fils que la reine Mary Stuart d’Écosse a eu en seconde noce avec son cousin anglais Lord Darnley (Henry Stewart), parent d’Henry VIII.


Il est né le 19 juin 1566 et il a accédé au trône d’Écosse dès l’âge de 1 an parce que sa mère a été contrainte d’abdiquer en sa faveur pour protéger leurs vies.


La reine Mary d’Écosse était constamment menacée de mort par les associés de la reine Elizabeth I d’Angleterre (dont faisait partie son second mari) qui la voyaient comme une opposante naturelle à leur ambition de dominer les Îles britanniques et le monde.


Marie Stuart présentait effectivement un obstacle considérable aux visées impérialistes de l’Angleterre pour les trois raisons suivantes :


1- elle était catholique


2- elle était la veuve du jeune roi François II de France, mort en 1560


3- une vieille alliance défensive existait depuis le 12e siècle entre la France et l’Écosse (l’Auld Alliance) amenant l’une à envahir les côtes anglaises si l’autre était attaquée.

James Stuart a hérité du trône d’Angleterre au décès de la cousine de sa mère, la "virgen queen" Elizabeth I, le 24 mars 1603.


Son accession au trône d’Angleterre l’a amené à régner personnellement à la fois sur l’Écosse (en tant que « Jacques VI », de 1567 à 1625) et sur l’Angleterre et l’Irlande (en tant que James I, entre 1603 et 1625).




C’est par ce double règne personnel que l’Angleterre est parvenue à annexer l’Écosse, elle avait déjà réussi à faire une annexion tout aussi sournoise de l’Irlande par la Politique des plantations dans les années précédant le Crown of Ireland Act.

©2019 Éditions du Grand Héron.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now