Rechercher
  • grandheron

21 février 1431: Début du procès de Jeanne D'Arc



Jeanne d’Arc est née vers l’an 1412 à Domrémy (en Lorraine) dans une famille de paysans.


À 17 ans, après que cette mission lui eut été commandée en songe par les saints Michel, Marguerite d'Antioche et Catherine d'Alexandrie, elle a entrepris de délivrer la France de l'occupation anglaise.


Cela l’a amenée à rencontrer Charles VII, le fils irrégulièrement déshérité du roi Charles VI au profit de son cousin le roi Henry V d’Angleterre, dans le contexte des violences imposées par l’occupation des armées anglaises.


Ce sont des intrigues manigancées par des traîtres s'étant rapprochés du roi de France qui ont mené à l’imposition du Traité de Troyes en 1420.


Jeanne d’Arc a dirigé les troupes françaises contre les armées anglaises pour lever le siège d'Orléans et a ensuite conduit Charles VII à Reims pour qu’il y soit sacré roi le 14 juillet 1429.


Celle qui était appelée la Pucelle d'Orléans a ainsi contribué à inverser le cours de la guerre de Cent Ans.


À l’occasion d’une autre bataille pour défendre le Royaume de France face à l’envahisseur anglais à Compiègne, elle a été capturée par les Bourguignons, ennemis du roi Charles VI, le 23 mai 1430.


Le 21 novembre de la même année, elle a été vendue aux Anglais pour 10 000 livres tournois.


Du 21 février au 23 mai 1431, elle a subi un procès kafkaïen à Rouen, où environ cent vingt personnes ont été obligées de témoigner sous la surveillance des Anglais.


Parmi eux se trouvaient vingt-deux chanoines, soixante docteurs, dix abbés normands et dix délégués de l'université de Paris.


Témoignages à ce sujet :


« C'est sous la menace et en pleine terreur que nous dûmes prendre part au procès ; nous avions l'intention de déguerpir. »

(Richard de Grouchet)

« Il n'y avait personne au tribunal qui ne tremblât de peur. »

(Jean Massieu)

« Je vois que si l'on n'agit pas selon la volonté des Anglais, c'est la mort qui menace. »

(Jean Lemaître)



À l’issue du procès, Jeanne d’Arc a été accusée d’hérésie par l’inquisiteur Pierre Cauchon.




Elle est morte sur le bûcher le 30 mai 1431 à Rouen, capitale de Normandie toujours occupée par les Anglais d’Henry VI (règne de 1422 à 1461).


Le roi Charles VII a obtenu qu’une enquête soit faite une fois la guerre achevée en 1453.


L’Église catholique (pape Calixe III) a réhabilité la mémoire de Jeanne d’Arc le 7 juillet 1456 par les conclusions du procès révisé.


Jeanne d'Arc a été béatifiée en 1909 par le pape Pie X, puis canonisée le 16 mai 1920 par Benoit XV.



24 vues

©2019 Éditions du Grand Héron.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now